Ressources en biotechnologie

Ressources en biotechnologie

Questions de fin de vie – Bien mourir (PDF, anglais seulement)

Les avancées de la technologie médicale telles que l’utilisation des médicaments, les  respirateurs, les appareils de réanimation, l’alimentation par sonde, ont augmenté notre aptitude à prolonger la vie. Des voix réclament de plus en plus qu’on accepte de mettre un terme à la vie si la demande en est faite, souvent à la suite de l’expérience, soit de personnes en phase terminale ou gravement atteintes, soit de leurs soignants. Le choix entre prolonger la vie ou y mettre un terme s’entoure d’une trame complexe de relations personnelles et de responsabilités professionnelles, de même que de considérations d’autonomie personnelle.

Il n’y a pas de solution claire : les décisions requièrent une sérieuse réflexion, vu la complexité de la situation. Il est bon d’en discuter avec la famille, les amis et les membres des Églises. Les renseignements et observations suivants se proposent de vous aider dans votre réflexion sur des situations de fin de vie, dans une perspective chrétienne.

Le présent document ne reflète pas officiellement les positions et politiques des Églises membres du Conseil canadien des Églises.

Devenir humain : L’anthropologie théologique à l’ère de l’ingénierie de la vie (PDF, anglais seulement)

Becoming Human Book Cover

Peut-on se servir des tissus (les cellules souches, par exemple) d’un fœtus humain dans la recherche d’un remède à la maladie d’Alzheimer?

  • Les scientifiques devraient-ils cloner des êtres humains sous le simple prétexte que la chose est possible?
  • L’être humain peut-il manipuler l’environnement à sa guise, quels qu’en soient les effets sur d’autres espèces?
  • Les chrétiens devraient-ils se préoccuper de la couche d’ozone?
  • Les fermiers chrétiens devraient-ils cultiver des aliments génétiquement modifiés?

Lorsque la Commission Foi et Témoignage du Conseil canadien des Églises s’est vu demander de se pencher sur des questions aussi troublantes et complexes, nous nous sommes rendu compte que nous étions ramenés aux fondements de notre religion. Aucune de ces questions n’est abstraite et toutes sont urgentes, car il s’agit de choses qui arrivent, en nos temps et lieux, à chacun et chacune d’entre nous. Ces questions produisent des effets bien plus graves qu’il ne peut y paraître et exigent que nous fassions des choix, dévoilant ainsi notre humanité.

La vie : Brevet en instance (PDF, anglais seulement)

oncomouse book coverLes Églises du Canada sont d’avis que la question du biobrevetage est d’autant plus importante qu’elle permet à l’humanité de se comprendre elle-même et de répondre à son appel à traiter avec respect les autres êtres vivants qui, nous le croyons, sont aussi des créatures de Dieu. La recherche de la sagesse du Créateur dans notre relation avec les autres formes de vie est d’une importance capitale en ces temps où de nouvelles idées et de nouvelles et puissantes techniques produisent un tel impact sur la conception d’elle-même qu’a l’humanité et sur l’envergure de l’action humaine. C’est pour ces raisons mêmes que le Conseil canadien des Églises et l’Alliance évangélique ont sollicité, à l’instar de neuf autres organisations non gouvernementales, la permission d’intervenir dans l’affaire de l’oncosouris.

Le 5 décembre 2002, la Cour suprême rendait publique sa décision selon laquelle une souris modifiée génétiquement au début des années 1980 par deux scientifiques de l’université Harvard n’est pas une intervention au sens de la Loi sur les brevets du Canada. Le Conseil canadien des Églises et l’Alliance évangélique du Canada s’étaient vu accorder la qualité d’intervenants dans l’affaire de « l’oncosouris » de la Cour suprême.

On trouvera ici (en anglais) le communiqué de presse publié à cette occasion.

Le CCE a publié une brochure, La vie : brevet en instance (en anglais seulement), qui se veut une amorce de discussion à l’intention des personnes des réseaux ecclésiaux désireuses d’examiner des questions de biobrevetage qui seront vraisemblablement étudiées au Parlement du Canada dans un avenir prévisible.

Cliquez ici pour voir l’échange de correspondance avec le premier ministre qui a suscité l’intervention devant la Cour suprême.

Déclaration de convergence sur l’euthanasie et le suicide assisté

Décembre 1996. Constatant que les questions entourant les décisions de fin de vie sont omniprésentes au sein de l’Église comme de la société, la Commission Foi et Témoignage a entrepris auprès de ses membres un sondage qui a mené à une déclaration de convergence sur l’euthanasie et le suicide assisté. Cliquez ici pour lire ou télécharger ce document

The Canadian Council of Churches - Le Conseil Canadien Des Églises

47 Queen's Park Crescent East
Toronto, ON
M5S 2C3

www.conseildeseglises.ca

tél: 416.972.9494
télec: 416.927.0405
sf: 1.866.822.7645

info@conseildeseglises.ca

Inscrivez-vous à notre newsletter.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.