JOURNÉE MONDIALE D’ACTION POUR LE CLIMAT : Appel aux leaders religieux à écouter et à répondre

Le 25 septembre 2020

« La justice climatique […] est une question spirituelle, et le pouvoir de changement vient de sources spirituelles. »

(Appel aux leaders et aux représentants des peuples autochtones et aux communautés de croyants de Storforsen, en Suède, en octobre 2015)

Nous constatons que la crise climatique mondiale atteint un point plus critique et exige une réaction morale et spirituelle urgente.

Nous sommes inspirés par le mouvement dirigé par des jeunes pour lutter contre le changement climatique. Aujourd’hui, nous lançons aux leaders religieux de tout le Canada un appel à écouter leur voix et leurs appels à l’action et à y répondre.

Nous devons nous souvenir que là où le changement climatique est maintenant un inconvénient, une menace future ou la cause probable de phénomènes météorologiques extrêmes, dans l’Arctique canadien et le Nord canadien, le changement climatique a déjà changé le paysage, a perturbé les habitudes migratoires, a mis fin aux modes de vie traditionnels et a compromis la culture des communautés inuit et autochtones. Les gens du sud du Canada ont la responsabilité spéciale de s’attaquer aux causes du changement climatique dans notre économie fondée sur les combustibles fossiles.

 

Notre appel est inspiré par les incitations de nos leaders religieux et le travail d’organisations de croyants.

En 2019, les leaders religieux du Canada ont lancé collectivement un appel à l’action sur vidéo pour l’amour de la création, pour l’amour du Créateur.

For the Love of Creation est une initiative fondée sur la foi et sur la collaboration d’Églises et d’organisations canadiennes qui se réunissent dans un cheminement de réflexion, de dialogue, de discernement, de revendication et d’action sur la question du changement climatique.

Cette campagne s’appuie sur des appels à l’action persistants, clairs et constants, y compris une déclaration de 2015 des communautés croyantes unies dans la prière pour que la justice climatique, l’élimination de la pauvreté et un nouveau fondement du bien-être des peuples autochtones deviennent les piliers de notre engagement à devenir de bons voisins, qui travailleront ensemble et avec nos gouvernements élus.

Dans toutes les Écritures, il est question de repentir, de communauté, de compassion et de renouveau, depuis l’appel de la Genèse (où Dieu a mis l’homme sur la terre pour qu’il la travaille et qu’il la garde) jusqu’à la célébration de l’« œuvre des mains » de Dieu par le psalmiste ainsi que des arbres qui se réjouissent; les Écritures nous rappellent la désolation des prophètes devant la destruction de la terre, mais aussi le message de renouveau et de vie éternelle des Épîtres. Et la résurrection de Jésus et sa promesse d’une vie nouvelle sont omniprésentes dans les Évangiles et sont au centre de notre foi.

Puisse le Créateur nous guider pendant que nous continuons l’œuvre de guérison, de justice et de relations équitables, et puisse-t-Il diriger notre pays sur une voie nouvelle et différente.

 

Rév. Stephen Kendall

Président                                                 

 

Peter Noteboom signature

 

Pasteur Peter Noteboom

Secrétaire général