image of woman's hands bound with rope

Le Groupe de travail sur l’exploitation sexuelle dépose un mémoire qui cherche à mettre un terme à la demande d’exploitation sexuelle

Le 25 février 2022, le Groupe de travail du Conseil sur l’exploitation sexuelle (GTES) a déposé un mémoire devant le Comité permanent de la justice et des droits de la personne de la Chambre des communes dans le cadre de l’examen de la Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d’exploitation (LPCPVE).

La LPCPVE vise à mettre fin à la demande de rapports sexuels rémunérés et reconnaît la prostitution comme intrinsèquement dangereuse et porteuse d’exploitation (Source: L’Alliance évangélique du Canada).

Le Comité permanent de la Justice a entrepris récemment l’examen de cette législation, ce qui a incité le GTES à produire ce mémoire.

Dans son texte, le GTES donne son appui à « ce qui protège mieux le droit des enfants, des femmes et des hommes à ne pas être victimes de violence et d’exploitation, en particulier d’exploitation sexuelle, et qui impose des sanctions pénales à ceux qui profitent des autres et les exploitent à leur propre avantage ».

>> Pour lire le texte complet du mémoire en anglais ou en français

image of woman's hands bound with rope
Panier
Retour haut de page
Share via
Copy link