Leçons à tirer de l’appel du jugement sur les tiers pays sûrs

Le vendredi 21 août, le ministre de Sécurité publique Bill Blair annonçait que le gouvernement canadien a interjeté appel du jugement de la Cour fédérale qui invalide l’Entente sur les tiers pays sûrs entre le Canada et les États-Unis. La Cour fédérale a maintenant statué à deux reprises, la première fois en 2007 et de nouveau cette année, et jugé que cette entente viole les droits des réfugiés.

Le secrétaire général Peter Noteboom examine ce nouveau développement dans son récent article (en anglais uniquement) pour le site web Broadview : il encourage les chrétiennes et les chrétiens du Canada à s’inspirer de l’exemple des générations passées de communautés croyantes en notre pays, dont les membres ont cherché activement à offrir l’hospitalité aux étrangers et aux réfugiés.

« Les chrétiennes et les chrétiens et les fidèles d’autres communautés croyantes voient dans l’accueil de l’étranger une pierre de touche de leur foi », écrit le secrétaire général. 

« En fait, l’image des parents de Jésus qui ne trouvent pas de place à l’auberge parce qu’ils sont réfugiés est un épisode particulièrement persuasif du récit évangélique. De même, les images de réfugiés du Vietnam, de la Syrie et de nombreux autres pays, accueillis à l’aéroport, dans les foyers, dans les églises et dans d’autres lieux de culte font désormais partie intégrante de l’histoire du Canada. »
   

Que l’Esprit nous guide toutes et tous, et qu’il nous fasse voir et percevoir en nos frères et sœurs, comme dans toute l’humanité, le souffle de la dignité créée.

Lire l’article complet