Téléchargez en PDF

Flickr: climatalk (CC BY-NC 2.0)

Flickr: climatalk (CC BY-NC 2.0)

 

Frères et sœurs bien-aimés,

La grâce et la paix soient avec vous.

« Cet émigré installé chez vous, vous le traiterez comme un indigène, comme l’un de vous ; tu l’aimeras comme toi-même — Lv 19.34 »

« N’oubliez pas l’hospitalité, car, grâce à elle, certains, sans le savoir, ont accueilli des anges. — He 13.2 »

Depuis des décennies, les communautés chrétiennes du Canada offrent leur compassion et leur soutien à des milliers de réfugiés venus des quatre coins du monde. Nous épousons, depuis maintes générations, la cause du rétablissement des réfugiés. Or, voici que survient une crise d’une envergure immense et sans précédent. Des millions de Syriens ont été déplacés. Émus aux larmes, nous nous sentons obligés d’agir.

En tant que chrétiens, nous sommes appelés à réaliser notre espérance et notre foi et à répondre aux besoins des opprimés et des vulnérables, à l’image de notre expérience de l’amour de Dieu pour nous. C’est le Verbe de Dieu qui nous guide dans les sentiers de l’hospitalité et qui nous invite à ouvrir nos bras à l’étranger. C’est en Dieu que nous trouvons lasource de notre force et un modèle pour chacun des gestes accomplis en son nom.

Nous sommes reconnaissants du débordement d’amour et de l’indéfectible soutien déjà manifestés par les Canadiens face à la crise des réfugiés syriens. Nous sommes particulièrement reconnaissants des efforts de la communauté chrétienne et de tous ceux qui ont entrepris l’importante tâche de réinstaller et de soutenir les réfugiés.

Nous vous encourageons à entreprendre et à soutenir des efforts en faveur de la réinstallation. Ceux-ci exigent des engagements qui se maintiennent pendant des mois, voire des années. Aux communautés qui disposent des ressources nécessaires pour parrainer des réfugiés par leurs propres moyens, nous offrons nos encouragements et notre gratitude. Quant à celles qui disposent de moins de ressources, qu’ils invitent leurs voisins à travailler en partenariat avec eux. À vous également, nous offrons notre encouragement et nos remerciements.

Tout en accueillant et en aidant les réfugiés, nous devons tenir compte des raisons de leur fuite militaire ne saurait apporter la paix à elle seule. Nous nous engageons à travailler avec les autres et invitons nos communautés à contribuer à susciter un vigoureux témoignage public. Nous persistons à appeler le Canada à intensifier ses démarches diplomatiques pour mettre fin au conflit, à augmenter l’aide humanitaire dans la région, à faire cesser le flux d’armes et à aider à rétablir le respect des droits humains et l’état de droit.¹

Dans les jours à venir, on commencera à raconter l’histoire de Noël. N’oublions pas qu’elle comprend l’épisode du voyage de Jésus, Marie et Joseph en Égypte, où ils ont cherché refuge contre ceux qui leur voulaient du mal. En nous remémorant ce voyage de la Sainte Famille, nous invitons nos communautés à participer à chacun des aspects de la réinstallation des réfugiés, dans la mesure de leurs dons et ressources.

Nous invitons nos communautés à accueillir ceux et celles qui aspirent à venir habiter chez nous, tout comme nous le ferions pour Jésus, Marie et Joseph (Matthieu 25.31-46).

CCC présidente

 

 

Madame la chanoine Alyson Barnett-Cowan
Présidente

26 novembre 2015

¹ Lettre des dirigeants des Églises au Premier Ministre au sujet de la Mission militaire du Canada en Irak et en Iran (avril 2015)