Hier Chanoine Alyson Barnett-Cowan, présidente du Conseil canadien des Églises, a écrit au premier ministre Justin Trudeau pour le féliciter de sa prise de fonction, et à recommand à lui la déclaration Pour la justice climatique et l’élimination de la pauvreté au Canada: Les communautés croyantes au Canada prennent la parole.

PM Justin Trudeau

Flickr: daveberta (CC BY-NC-SA 2.0)

Cette déclaration représente maintenant la coalition la plus large et la plus profonde encore des chefs religieux au Canada sur les thèmes du climat, de la pauvreté, et les peuples autochtones au Canada.

Sont également inclus la lettre était l’appel Storforsen, composée lors d’une conférence organisée le mois dernier à Storforsen, la Suède par l’Eglise de Suède et le Conseil canadien des Églises.

L’appel, adressé aux dirigeants et représentants des peuples autochtones et des communautés religieuses dans le monde entier, en leur demandant d’exhorter les délégués et les dirigeants participant à la Conférence sur le climat de Paris prendre des mesures audacieuses et prendre des décisions courageuses sur le changement climatique.

Téléchargez la lettre.

Téléchargez Pour la justice climatique et l’élimination de la pauvreté au Canada: Les communautés croyantes au Canada prennent la parole.

Téléchargez Storforsen Appeal. (En anglais seulement)

Lire le texte intégral de la lettre de notre président, en commençant ci-dessous:

 

Le 4 novembre 2015
Le très honorable Justin Trudeau
Premier Ministre du Canada
Bureau du Premier Ministre
80, rue Wellington
Ottawa, ON K1A 0A2

Objet: Pour la justice climatique et l’élimination de la pauvreté au Canada

Monsieur le Premier Ministre,

Toutes nos félicitations! Vous êtes devenu le 23e  premier ministre du Canada. Vous vous souviendrez réunir avec une délégation du Conseil canadien des Églises en mai 2014. Puissiez?vous et vos ministres gouverner avec sagesse, résolus à accorder à toutes et à tous la justice et l’équité.

Je vous écris pour attirer votre attention sur la déclaration ci?jointe, qui traite de justice climatique et de pauvreté; elle a été signée et appuyée par les leaders des confessions religieuses membres du Conseil canadien des Églises—25 confessions membres représentent plus de 85 % des chrétiens au Canada–et elle a reçu l’appui de dirigeants de nombreuses communautés croyantes et de plusieurs
organisations d’inspiration religieuse au Canada.

Nous voyons mieux aujourd’hui que le double défi du climat et de la pauvreté se rattache à une crise spirituelle, morale et éthique : comment les Canadiennes et les Canadiens vont?ils se faire le prochain de la communauté naturelle et de la communauté humaine dont ils font partie vu qu’à long terme, la santé de l’une dépend de la santé de l’autre?
Avec nos institutions religieuses, nous aspirons à illustrer et à enseigner une vie de fidélité qui réponde au commandement divin de l’amour et de la sollicitude universelle. Nous sommes heureux de pouvoir partager les convictions et les valeurs qui nous viennent de nos Écritures et qui orientent notre action: la recherche d’un équilibre harmonieux entre les personnes et l’environnement, le souci éthique des pauvres et des défavorisés et l’appui au bien?être de toutes et de tous.

C’est pourquoi nous demandons respectueusement à notre gouvernement

  • de lancer une initiative fédérale sur le climat, qui relie et coordonne les compétences fédérales, provinciales et municipales et offre un leadership global,
  • d’élaborer, d’adopter et de mettre en œuvre un plan fédéral pour l’élimination de la pauvreté, qui complète les plans provinciaux et territoriaux existants, et
  • de donner suite sans réserve aux recommandations qu’adresse au gouvernement le rapport final de la Commission de Vérité et Réconciliation sur les pensionnats indiens.

Par ailleurs, le Conseil canadien des Églises a organisé conjointement avec l’Église de Suède un congrès sur L’avenir de la vie dans l’Arctique–l’impact du changement climatique. Perspectives autochtones et religieuses. Réunis en territoire sami, en Suède, du 5 au 8 octobre 2015, les participantes et les participants à ce congrès ont lancé un appel aux dirigeants et aux représentants des peuples autochtones et des communautés croyantes pour qu’ils demandent à nos élus d’agir avec courage et avec audace pour promouvoir la justice climatique.

En tant que présidente du Conseil canadien des Églises je fais attirer votre attention sur l’Appel de Storforsen. Vous trouverez également ci?joint le texte.

Monsieur le Premier Ministre, recevez l’assurance que les églises de tout le Canada prient pour vous et pour votre gouvernement.

CCC présidente

 

 

Chanoine Alyson Barnett?Cowan, Présidente
Le Conseil canadien des Églises

Pièces jointes:

Pour la justice climatique et l’élimination de la pauvreté au Canada. Les communautés croyantes au Canada prennent la parole. Septembre 2015, mise à jour en novembre 2015.

Appeal to the leaders and representatives of Indigenous Peoples and faith communities Storforsen, Suède, octobre 2015.

c. c.:

Très honorable Stephen Harper, M.P., Chef de l’Opposition officielle
M. Thomas Mulcair, M.P., chef du Nouveau Parti démocratique du Canada
M. Rhéal Fortin, M.P., chef du Bloc québécois
Mme Elisabeth May, M.P., chef du Parti vert du Canada
Mme Catherine McKenna, M.P., ministre de l’Environnement et du Changement climatique
M. Jean?Yves Duclos, M.P., ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social
Mme Carolyn Bennett, M.P., ministre des Affaires autochtones et du Nord

Le Conseil canadien des Églises est l’organisme œcuménique le plus vaste et le plus inclusif  au monde; il représente 25 confessions appartenant aux traditions anglicane, évangélique, de l’Église libre, orthodoxe de l’Est et orthodoxe orientale, protestante et catholique. Ensemble,  nous représentons plus de 85% des chrétiennes et des chrétiens du Canada. Le Conseil canadien des Églises a été fondé en 1944.